Aller au contenu principal

TSM - 12/2019

"Caractérisation du potentiel toxique des eaux urbaines par bioessais"

TSM Tame-Water

TSM - 12/2019

"Caractérisation du potentiel toxique des eaux urbaines par bioessais"

TSM Tame-Water

Étude réalisée en collaboration avec :

  • Laboratoire Eau, Environnement et Systèmes urbains Leesu - Créteil 
  • Syndicat interdépartemental pour pour l'assainissement de l'agglomération parisienne- Siaapl
  • Direction Innovation Environnement - Colombes
  • Laboratoire Eau, Environnement et Systèmes urbains Leesu - Marne-la-Vallée Cedex 2

Résumé :

Dans un cadre réglementaire, la qualité d'une eau est souvent évaluée en comparant des concentrations de substances individuelles a des seuils tels que les normes de qualité environnementale. Cette approche, bien que robuste, présente certaines limites. La seule information sur la présence de contaminants ne suffit pas à qualifier l'impact ou le potentiel toxique de ces eaux ; l'information reste­ «individuelle» à l'échelle de substances, pour lesquelles suffisamment de données écotoxicologues existent, sans permettre d'évaluer l'effet cocktail qui pourrait en résulter. Les bioessais sont des méthodes globales et intégrées qui fournissent des informations sur le potentiel toxique de l'échantillon considéré, voire sur la toxicité spécifique de certains groupes de substances.

Notre démarche a donc consisté à suivre le potentiel toxique de différents échantillons d'eaux urbaines : effluent hospitalier, eaux usées à l'exutoire de deux sous-bassins de la ville de Paris, eaux usées en entrée de station d'épuration el eau epurée, déversoirs d'orage ; en utilisant trois panels: toxicité générale (huit bioessais sur algues, bactéries, champignons et cellules humaine), génotoxicité (trois bioessais sur bactéries et cellules humaines), perturbation endocrinienne (six bioessais sur cellules humaines).

Les résultats montrent que les déversoirs d'orage apportent un excès de toxicité au milieu récepteur. Sur l'ensemble des émissaires, toutes les dimensions de la toxicité ont, à un moment ou un autre, été observées.

La comparaison entre entrée et sortie de station d'épuration semblerait indiquer que l'abattement des paramètres physico­chimiques ne se retrouve pas pour les indicateurs de la toxicité. Cependant, des études complémentaires sur ce type d'échantillons sont nécessaires pour confirmer ou non cette première tendance.

Contacter Tame-Water

par e-mail +33 (0)2 51 41 91 35



26 rue du Bocage
85660 Saint-Philbert-de-Bouaine
FRANCE

Contacter Tame-Water

par e-mail +33 (0)2 51 41 91 35

Suivre Tame-Water

Souscrire à la newsletter

Restez informé sur l'actualité de Tame-Water en vous abonnant à la newsletter

S'abonner